Fais ton lit !

En devenant grand frère, Marius savait qu’il devrait passer dans un « lit de grand ». Celui à barreaux servira rapidement pour Emile, qui dort pour le moment dans la nacelle, à proximité immédiate de notre lit. Nous avions anticipé ce changement et avons cherché un lit qui pourrait répondre à nos critères :

  • des bords un peu hauts pour prévenir tout risque de chute
  • avoir la possibilité de glisser une caisse de rangement dessous ou, a minima, pouvoir passer l’aspirateur et récupérer sans trop de mal les jouets passés dessous
  • et surtout, des dimensions peu standard. En effet, dans quelques mois, les deux loustics devront partager la même chambre et ce, pour une durée indéterminée (en fonction de l’avancée de la rénovation de la partie sud de la maison :-S ). Et, bien que la chambre en question ne soit pas minuscule, elle n’est pas immense non plus ! Y loger le lit à barreaux + la commode + l’armoire + un lit standard de 90x200cm, tout en gardant un peu de place pour jouer, nous semblait compliqué. Du coup, nous nous sommes mis en quête d’un lit de 80x160cm, qui conviendra tout de même à Marius pendant quelques années (dommage pour nos parents respectifs qui pensaient pouvoir recaser un de leur lit 90×200 😉 )

Gergovie 16.04.2018 17h49m20

Après quelques recherches, l’univers de « Mon Lit Cabane » a retenu notre attention, et plus particulièrement ces modèles (qui ne sont pas « cabane » pour le coup) : Lisboa, Madrid et Roma. Et puis finalement…

Denis a décidé de fabriquer lui-même le « lit de grand » de Marius !

C’est vrai quoi, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!

Première étape : Les plans. Denis a d’abord dessiné les plans sur SolidWorks, en s’inspirant des designs de Mon Lit Cabane, il faut bien l’avouer, avec des ouvertures au niveau de la tête de lit, pour éviter l’effet « boîte ». Autre point d’attention : faire que toutes les pièces passent dans un plan de travail de 250x65cm, matériau retenu pour la fabrication. Nous l’avons choisi en hêtre brut, pour la couleur et la robustesse, chez Leroy Merlin.

Deuxième étape : Le ponçage des surfaces à la ponceuse vibrante, avec un papier à grain fin.

Troisième étape : Les découpes. Pour les faciles, en ligne droite, Denis a utilisé la scie circulaire. Gergovie 17.03.2018 16h37m42Gergovie 17.03.2018 16h31m37

Pour celles plus techniques et précises, notamment les ouvertures en arrondi, il a testé deux méthodes : la scie cloche, diamètre 45 (à défaut d’avoir 50 !), pour « marquer » les angles ou alors directement à la scie sauteuse avec une lame à chantourner. Gergovie 18.03.2018 09h25m54Gergovie 18.03.2018 09h45m12Gergovie 17.03.2018 16h52m09

Mais ni l’une ni l’autre n’était optimale, et la finition des arrondis était loin d’être parfaite. Et aucune ponceuse électrique ne passait dans des espaces si petits pour rattraper tout ça. Les planches ont donc fait un petit séjour au boulot de Denis, pour passer à la fraiseuse : résultat propre et sans bavure garanti ! Et merci Alex pour les heures supp 😉

Gergovie 06.04.2018 19h13m45

Quatrième étape : L’assemblage. Pour guider l’assemblage, Denis a utilisé un gabarit de chevillage et percé des trous de 6mm dans le chant des planches. Puis il y a placé des chevilles en bois, fixées à la colle à bois sur seulement un côté pour que l’ensemble reste démontable. Il a percé les planches longues à 6mm pour laisser passer les vis et maintenu l’assemblage avec une presse à cadre. Petite astuce pour éviter que le bois éclate au moment du vissage : prépercer les chants de la tête et du pied à 3mm !Gergovie 14.04.2018 18h13m55Gergovie 14.04.2018 18h13m46Gergovie 14.04.2018 18h14m55

Enfin, il a vissé le tout avec de grosses vis noires : le style est dans les détails !

Il a utilisé les chutes pour les 4 pieds, basiques mais efficaces, sans oublier les patins en mousse dessous.

Gergovie 15.04.2018 11h36m37

Gergovie 16.04.2018 17h44m43

Cinquième étape : La literie. Le sommier, posé et « pointé » aux quatre angles sur de simples tasseaux, vient de chez Ikea, acheté en 80x200cm et auquel nous avons retiré quelques lattes pour s’adapter à la longueur.

Gergovie 15.04.2018 15h25m21Gergovie 15.04.2018 15h29m43

Le matelas et le protège matelas viennent de « Mon lit Cabane ». Finalement, le plus dur à trouver reste encore les draps housses : on a tenté ce site, Miss Pink Plus, qui ne paie pas de mine (bon, ok, il manque carrément d’ergonomie !) mais un des rares à proposer du sur-mesure (et en plus, l’entreprise est cantalou, vive le local !). Verdict dans la semaine, à réception du colis. Enfin, j’ai récupéré la couette 140x200cm chez mes parents (oui, c’est grand, mais c’est une taille standard et on pourra la garder même avec un lit plus grand) et Marius a choisi la housse chez Vert Baudet.

Gergovie 16.04.2018 17h48m08

Le résultat final nous plaît bien, même si nous l’avons un peu simplifié par rapport au dessin initial (au niveau du bas du cadre). Et Marius est super fier de son lit de grand, dans lequel il a passé une première nuit calme et reposante.

Gergovie 16.04.2018 17h46m08

Publicités

3 réflexions au sujet de « Fais ton lit ! »

  1. Je suis ébahie et le mot est faible ! Si un jour Denis en a marre de Michelin, il a une vocation toute trouvée ;o) Et puis ça n’est pas rien de dormir dans un lit fabriqué par son papa, Marius doit être super fier. Bravo, bravo, bravo !

    • Merci pour lui !! Et je ne sais pas si c’est l’effet « lit fabriqué par papa » mais Marius n’a eu aucun mal à faire la transition !

  2. Ping : Portail en bois maison | Gergovie Côté Sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s