Opération dessouchage !

Nous avons profité de la présence de Vincent, le frère de Denis, puis de mes parents et Quentin, mon petit frère, pendant les vacances pour dessoucher plusieurs arbres sur le terrain. Nous nous étions déjà attaqué à quelques souches seulement Denis et moi, mais c’est un boulot de titan et quelques bras supplémentaires ont été les bienvenus !

Vincent et Denis se sont occupés des souches restantes suite à la coupe de certains arbres, effectuée avant que nous n’achetions : un cerisier à côté de la terrasse, un sapin juste en dessous et un amandier vers le tamaris (avec l’aide de Guillaume et Romain).

Dessouchage amandier

Dessouchage de l’amandier avec Guillaume

Ces deux souches le long de la terrasse n'ont l'air de rien et pourtant...

Ces deux souches (cerisier en haut, sapin en bas) le long de la terrasse n’ont l’air de rien et pourtant…

Pour chacun, la désillusion fut identique : ils pensaient régler l’affaire en une heure ou deux mais il a fallu à chaque fois une bonne après-midi, voire plus ! Cinq/six heures par souche tout de même et des trous d’un mètre de profond à chaque fois, creusés à la pelle, à la pioche, « vidés » manuellement pour déloger toutes les racines et les couper à la tronçonneuse ou à la scie et à la hache lorsque la place manquait. Ils espéraient que chaque racine serait la dernière mais il en restait toujours une, cachée dessous !!

Désouchage sapin 1 Désouchage sapin 2 Désouchage sapin 3Ils en sont quand même venus à bout et c’est désormais beaucoup plus propre et plus pratique pour tondre.

Souche de sapin enlevée !La vidéo de l’effort final :

Avec mes parents et mon frère, nous nous sommes attaqué aux frênes dans le bas du terrain, arbres et repousses que nous avions simplement coupées en février mais sur lesquelles quantité de tiges et de feuilles avaient repoussé depuis.

Le bas du terrain, envahi par les repousses de frênes

Le bas du terrain, envahi par les repousses de frênes

Denis avait déjà tenté de les enlever manuellement avec son père et sa sœur Céline.

Désouchage frêne manuelChangement de méthode ! Pour gagner en efficacité, mon père avait apporté des sangles et un palan à chaînes. Bien fixé sur le plus gros des frênes, nous l’avons utilisé comme tire-fort. Ca nécessite toujours un peu d’huile de coude, surtout pour les plus gros arbres, mais en une journée, nous avons pu bien dégager le terrain.

Désouchage frêns avec palan

Ho hisse !

Ho hisse !

Résultat final, qui demande encore quelques finitions !

Résultat final, qui demande encore quelques finitions !

Denis s’est empressé de récupérer quelques branches de frêne pour fabriquer des manches d’outils : nous avons désormais une pelle et un marteau comme neufs !

Denis, en pleine fabrication de manches !

Denis fabrique un manche ! (A ne pas confondre avec, Denis est un manche !)

Denis, fiers de ses manches !

Denis, fiers de ses manches !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Opération dessouchage ! »

  1. Ping : Bilan des vacances | Gergovie Côté Sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s