Nos nouvelles pensionnaires

Nous avons désormais de la compagnie à Gergovie : deux poules, une petite rousse et une grise un peu plus grosse, achetées ce matin au marché de Maringues ! Deux objectifs à leur arrivée : avoir des œufs frais évidement et surtout, trouver un prédateur capable de venir à bout des bestioles rampantes que nous continuons de trouver sur le terrain (surtout des orvets, régulièrement, et un serpent une fois mais aussi les escargots).

Poules intérieurElles n’ont pas encore vraiment eu le temps de s’acclimater et sont restées la plupart du temps dans le coin le plus sombre du poulailler, sauf lorsque nous les avons mises de force dehors.

Poules extérieurIl faut dire aussi qu’elles bénéficient de tout le confort dans leur abri 4 étoiles ! Nous leur avons aménagé le cabanon de jardin existant, que nous avons d’abord dû nettoyer et débarrasser de toutes sortes de tuiles, pots, bacs remplis d’engrais et autres ustensiles non identifiés.

Cabanon avant poulaillerEnsuite, avec l’aide de Pauline, en « vacances » chez nous la semaine dernière, nous avons fabriqué une porte, tant pour empêcher les poules de s’échapper la nuit que pour éviter que les prédateurs ne viennent les croquer pendant leur sommeil. En effet, il y a apparemment des renards, des blaireaux et des martres dans le coin. Ces dernières pouvant se faufiler dans des espaces très petits, il a fallu la jouer serrée ! Autant dire que ce n’était pas gagné d’avance, vu l’état des murs au niveau de l’ouverture : aucune arrête n’était droite !

Nous avons opté pour la création d’un cadre complet en bois, afin d’obtenir quelque chose de droit et perpendiculaire, fixé dans les parpaings. Comme pour l’ensemble de la porte, nous avons utilisé des planches de coffrage de 27 mm d’épaisseur, meilleur rapport robustesse / prix ! Nous avons également recyclé quelques chutes de bois (rails de la cloison cassée notamment) pour combler tous les interstices entre les parpaings et le cadre.

Chacun sa méthode pour trouver l'endroit où percer dans les parpaings !

Chacun sa méthode pour trouver l’endroit où percer dans les parpaings !

Ajustement seuile poulaillerCe n’est pas très esthétique mais nous espérons surtout que ce sera efficace contre l’intrusion de prédateurs !

Seuil porte poulaillerAprès quelques réflexions sur la meilleure façon d’agencer la porte, nous avons choisi d’y créer deux ouvertures : une en haut, grillagée, pour laisser un peu de lumière et d’air à nos poulettes et une en bas, de même taille, sur laquelle nous installerons plus tard une trappe (en attendant, elle est aussi grillagée). Par ailleurs, nous avons préféré qu’elle s’ouvre à l’intérieur du poulailler, pour éviter d’être soumise aux intempéries.

Nous avons assemblé 4 planches de coffrage de 15 cm de large plus une de 10 cm, en les maintenant par 5 autres horizontales, côté intérieur : 7,5 cm de large pour celles du haut et du bas (pour éviter une marche trop haute à franchir pour nos poules au niveau de la trappe !), 15 cm pour celle du milieu et deux plus petites pour les ouvertures.

Pauline était finalement plus efficace au maintien des planches plutôt qu'aun maniement de la scie électrique (ok, j'avoue ,je suis pas plus douée !) ;)

Pauline était finalement plus efficace au maintien des planches plutôt qu’au maniement de la scie électrique (ok, j’avoue, je suis pas plus douée !) 😉

Nous avons fixé les charnières sur les trois traverses les plus grosses et les autres parties des gonds directement dans le cadre en bois. Pour un rendu plus propre, côté extérieur, nous avons cloué des petits morceaux de planches en haut et en bas, au niveau des ouvertures.

Porte poulailler extérieurPorte poulailler intérieur Enfin, pour le système de fermeture, un loquet et un trou dans le coffrage bois. Pour le système de maintien de l’ouverture, le même loquet et le système qui sert normalement à la fermeture, calé et fixé dans le parpaing.

Pour maintenir la porte ouverte la journée

Pour maintenir la porte ouverte la journée

Dimensions finales : 175 cm de haut pour 70 de large ! Du luxe pour des poules de 30 cm de haut !!

Tout comme l’intérieur du poulailler, où nous avons éparpillé de la paille au sol, installé deux nids jumeaux, aménagés dans des cagettes remplies de paille et disposé un distributeur à grains et un abreuvoir.

Nids jumeauxDenis leur a également fabriqué un perchoir avec des chutes de bois, mais les dimensions ne semblent pas convenir. Il va falloir y remédier au plus vite si nous voulons que nos poules s’y sentent à l’aise pour dormir. Et qui dit poules reposées, dit œufs à ramasser !

Perchoir à poulesNB : Pour les prénoms de nos poules, Pauline nous avait soufflé « Opo » et « Ori ». Plutôt rigolo (bien qu’un peu sadique !) mais je crois que la dénomination générale « les poulettes » leur conviendra très bien !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nos nouvelles pensionnaires »

  1. Ping : Bilan des vacances | Gergovie Côté Sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s